Mots-clés :
  • Semaine de la santé numérique
  • Patients, familles et proches aidants
  • Littératie en santé numérique des patients

Favoriser l’apprentissage en santé numérique

Par Haley Armstrong et Angela Jonsson

Depuis deux ans, une part de plus en plus grande de notre vie se passe en ligne, et les soins de santé n’y échappent pas. Une quantité phénoménale d’outils de gestion de la santé et de l’information médicale ont fait leur apparition sur Internet. Par contre, face à cette abondance de choix, il peut être difficile de savoir par où commencer – et de choisir les outils les plus utiles. Et, pandémie ou pas, il est clair que les compétences relatives à la littératie en santé numérique sont appelées à devenir indispensables pour les patients, les membres de leur famille et les proches aidants.

Dans un premier temps, il importe de savoir à quelles ressources en santé numérique nous avons accès. Pourtant, dans un récent sondage mené par Inforoute Santé du Canada (Inforoute), seulement 54 % des répondants disaient savoir quelles sources d’information sur la santé étaient accessibles sur Internet. Les répondants ont aussi exprimé des doutes sur leur capacité de bien évaluer les ressources qu’ils y trouvent. Seulement un peu plus de la moitié d’entre eux (51 %) affirment pouvoir distinguer les sources d’information sur la santé de bonne qualité de celles qui ne le sont pas sur Internet.

Malgré cette incertitude, la popularité croissante des outils et services de santé numériques ne se dément pas. Dans une autre partie de ce sondage d'Inforoute, 56 % des répondants déclarent être intéressés par des vidéoconsultations avec leurs professionnels de la santé, et ce, même si seulement 17 % d’entre eux en ont eu ce type de consultation dans les 12 mois précédents. La pandémie a poussé de nombreux Canadiens à essayer les soins virtuels pour la première fois, et cette initiation pourrait bien avoir aiguisé leur intérêt envers ce type de soins, même une fois la pandémie révolue.

Toutefois, il nous faut aussi nous assurer que l’accès à ces soins est équitable. Selon une analyse publiée plus tôt cette année, les Canadiens âgés ont des scores plus bas que les jeunes en ce qui concerne les connaissances en santé numérique et utilisent moins les soins virtuels que ceux-ci. À l’inverse, les Canadiens dont les scores de littératie en santé numérique sont les plus élevés sont – on le devinerait à moins – plus susceptibles d’utiliser les outils de santé numériques. Divers facteurs comme la situation géographique, l’accès à la large bande, la barrière linguistique et la situation socioéconomique peuvent aussi élargir le fossé numérique.

Combler ce fossé demandera du doigté. Même s’il existe des ressources en littératie numérique et d’autres en littératie de la santé, il peut être plus difficile d’en trouver en littératie de la santé numérique. Le Programme d’apprentissage en santé numérique a été mis sur pied pour y remédier. Conçu au moyen de groupes de discussions, d’entrevues et d’un comité consultatif, il vise à rejoindre concrètement les patients pour leur donner des renseignements pratiques au sujet des soins virtuels, des données sur la santé et d’une attitude proactive à l’égard de la santé. Pour ce type de ressource, « rejoindre concrètement les patients » veut non pas simplement dire les rejoindre là où ils sont, mais aussi tenir compte de leur langue, de leur localité et de leur communauté.

Même si le Programme d’apprentissage en santé numérique est un bon point de départ pour accroître les connaissances en santé numérique de la population, il reste encore beaucoup à faire. Tandis que nous célébrons la Semaine de la santé numérique, soyons attentifs aux besoins des patients, des membres de leur famille et de leurs proches aidants et aidons-les en disant à tous : #PensezSantéNumérique!

Venez vous joindre à nous à la Conférence du Partenariat d’Inforoute le 1er décembre 2021 pour une journée complète de célébration de la Semaine de la santé numérique. L’inscription est gratuite. Pour explorer plus en profondeur la littératie en santé numérique, participez à notre séance de clavardage #HCLDR sur Twitter le mardi 30 novembre à 20 h 30 HE. Nous utiliserons le compte @Infoway pour clavarder sur les thèmes suivants :

T1 : Où recherchez-vous de l’information de confiance au sujet de vos soins de santé? Vers qui DEVRIONS-nous nous tourner pour obtenir cette information?

T2 : Votre connaissance/perception de la santé numérique ou de l’apprentissage en santé numérique a-t-elle changé depuis le début de la pandémie? A-t-elle joué un rôle dans vos interactions avec le réseau de la santé?

T3 : Comment pouvons-nous mieux aider les patients, les membres de leur famille et leurs proches aidants à améliorer leurs connaissances en santé numérique, surtout ceux qui appartiennent à des groupes mal desservis?

T4 : Avez-vous des idées sur des façons d’amener plus de gens à s’intéresser à la littératie en santé? Que pouvons-nous dire ou faire pour les convaincre d’investir le temps nécessaire pour apprendre au sujet de la santé?

Angela Jonsson est directrice principale de l’Engagement des partenaires chez Inforoute Santé du Canada. Au cours des 10 dernières années, elle a occupé des postes de cadre à responsabilités croissantes dans tous les ordres de gouvernement, des associations mutuelles et des établissements d’enseignement, notamment à la commission scolaire du district de Toronto et pour les primaires démocrates ayant mené à l’élection du président Barack Obama.


Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.

À propos des auteurs
Haley Armstrong

Haley Armstrong

Haley Armstrong est spécialiste principale de l’Engagement chez Inforoute. À ce titre, elle a pour responsabilité d’appuyer la création de stratégies d’engagement qui soutiennent la collaboration avec les patients, les membres de leur famille, leurs proches aidants, les cliniciens et d’autres encore. Tout récemment, Haley a travaillé à la création et à l’exécution du Programme d’apprentissage en santé numérique, qui vise à améliorer la littératie en santé numérique des Canadiens en leur proposant des ressources éducatives leur permettant de mieux connaître et comprendre les soins virtuels et d’y accéder.

Angela Jonsson

Angela Jonsson

Angela Jonsson est directrice principale de l’Engagement des partenaires chez Inforoute Santé du Canada. Au cours des 10 dernières années, elle a occupé des postes de cadre à responsabilités croissantes dans tous les ordres de gouvernement, des associations mutuelles et des établissements d’enseignement, notamment à la commission scolaire du district de Toronto et pour les primaires démocrates ayant mené à l’élection du président Barack Obama.