Semaine de la santé numérique 2022 — Célébrons les soins connectés

Par Shelagh Maloney

La Semaine de la santé numérique 2022 arrive enfin! Pour la huitième année consécutive, cet événement (qui aura lieu cette année du 14 au 20 novembre) vise à célébrer les énormes progrès que nous avons réalisés afin de procurer aux patients, aux membres de leur famille, à leurs proches aidants et au personnel soignant un réseau de la santé plus sûr, plus accessible et plus efficace.

Comme le réseau continue d’être soumis à des contraintes sans précédent, il est plus important que jamais de poursuivre sur cette voie. En plus de l’aider à obtenir des gains d’efficience, la santé numérique améliore l’expérience vécue par les patients et les cliniciens.

Les consultations médicales virtuelles, l’ordonnance électronique et la télésurveillance des patients – et particulièrement des personnes âgées frêles – sont d’excellents exemples de la façon dont l’innovation en santé numérique transforme les soins. En effet, ces outils ont amélioré la satisfaction des patients, permis des soins plus personnalisés et amélioré globalement les résultats en santé. En voici un bel exemple : Joy, qui habite à Terre-Neuve, explique que la télésurveillance des patients s’est révélée dans son cas extrêmement utile pour lui apprendre à reconnaître et à traiter sa maladie et, mieux encore, à prévenir l’apparition de ses symptômes.

Parmi les Canadiens qui ont fait l'expérience des soins virtuels en 2021 :

  • 91 % ont dit avoir pu épargner temps et argent
  • 90 % se sont dits satisfaits de leur expérience des soins virtuels
  • 82 % soulignent que les soins virtuels les aident à mieux s’occuper de leur santé
  • 81 % affirment avoir évité une consultation en personne

La santé numérique favorise aussi un réseau de la santé plus connecté, dans lequel les Canadiens profitent d’un accès plus rapide et plus sûr à leur information médicale. Comme ils peuvent consulter et contrôler les données de santé électroniques qui les concernent, ils sont en mesure de prendre des décisions plus éclairées sur leurs soins et de mieux s’occuper de leur santé. Selon une étude conjointe d’Inforoute et de l’Université de la Colombie-Britannique publiée en 2019, les patients qui peuvent accéder à leur information médicale connaissent mieux leur maladie, sont plus optimistes quant aux résultats des soins qu’ils ont reçus et déclarent avoir de meilleures relations avec les cliniciens qui les soignent.

De même, la santé numérique peut améliorer l’expérience des cliniciens et contrer le cloisonnement des données, l’inefficacité des flux de tâches ainsi que les problèmes de communication qui ralentissent les soins et nuisent à leur efficacité. Puisqu’ils auront accès aux données nécessaires lorsqu’ils en auront besoin et là où il le faut, ils pourront prendre plus rapidement leurs décisions au sujet des soins, collaborer avec les autres membres du cercle de soins et échanger plus efficacement l’information avec eux.

Résoudre les problèmes d’accès aux données et de circulation de l’information va épargner des millions d’heures en perte de temps aux cliniciens. Les heures ainsi gagnées leur permettront de se concentrer sur la qualité et la prestation des soins plutôt que de chercher de l’information et des réponses à gauche et à droite dans le réseau de la santé. On pourra du même coup atténuer le problème d’attrition et d’épuisement professionnel des travailleurs de la santé.

Les cliniciens reconnaissent les avantages d’un réseau de la santé plus connecté :

  • 92 % d’entre eux conviennent que les soins connectés permettraient des soins plus sûrs
  • 88 % admettent qu’ils pourraient ainsi mieux collaborer et coordonner les soins avec les professionnels de la santé d’autres lieux de soins
  • 86 % s’entendent pour dire que les tâches administratives redondantes s’en trouveraient réduites
  • 85 % estiment que la productivité serait en hausse

Enfin, le réseau pourra être plus efficace grâce à la collecte, au partage et à l’utilisation à grande échelle de l’information découlant de la réduction des reprises inutiles des tests, à une prise de décisions plus rapide et à l’adoption d’une approche pancanadienne qui élimine l’obligation, pour chaque province et territoire, de s’attaquer isolément à chaque problème.

Résultat : une plus grande efficacité des soins et un réseau de la santé plus performant, dont les Canadiens peuvent être fiers et dont ils peuvent s’inspirer, un réseau qui n’a rien à envier à celui des autres pays. Ensemble, nous pouvons mettre en place un réseau moderne et de classe internationale, où le patient joue un rôle central et où il peut, avec son équipe de soins, accéder aux outils et aux données dont il a besoin pour mieux s’occuper de sa santé. Oui, on a toutes les raisons au monde de célébrer!


Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.

À propos de l'auteur
Shelagh Maloney

Shelagh Maloney

Shelagh Maloney est responsable de la gestion des relations avec les patientes, les cliniciens et le gouvernement fédéral, en plus de diriger les activités d’analytique du rendement et de communications et marketing. Mme Maloney a occupé plusieurs postes de direction dans les secteurs public et privé, où elle a eu l'occasion de parfaire ses compétences en gestion des relations et en développement des affaires.