L’utilisation du DME au Canada continue d’augmenter

On peut cependant encore améliorer l’accès des patients

(Toronto) – Selon les résultats de l’Enquête auprès de l’effectif médical de l’Association médicale canadienne publiés aujourd’hui, l’adoption et l’utilisation du dossier médical électronique (DME) par les médecins de première ligne au Canada continuent de connaître une croissance aussi forte que soutenue. Les résultats révèlent également que c’est pour l’accès aux services de santé numériques que la croissance est la plus lente.

À l’heure actuelle, 85 % des médecins de première ligne au Canada utilisent un DME. La moyenne nationale était de 77 % en 2014, année où le Sondage national des médecins a été administré pour la dernière fois auprès de ce groupe de médecins.

La plupart des provinces ont observé une croissance de l’adoption du DME depuis 2014, et c’est au Québec qu’elle a été la plus marquée, l’adoption se situant actuellement dans cette province à 78 %. L’Alberta continue de dominer au pays avec un taux d’adoption de 91 %.

« Inforoute Santé du Canada est heureuse de constater cette croissance continue et l’engagement manifesté envers l’adoption et l’utilisation du DME au Canada. Nos investissements dans la modernisation et la transformation de la pratique clinique produisent des résultats tangibles et améliorent la qualité des soins partout au pays, souligne Michael Green, président et chef de la direction d’Inforoute Santé du Canada. Nous nous attendons à ce que d’autres avantages continuent de se concrétiser à mesure que les cliniciens pousseront leur utilisation des multiples fonctionnalités du DME afin de pleinement tirer profit de cette technologie et de procurer aux patients la possibilité de participer encore davantage aux soins qu’ils reçoivent. »

L’Enquête de 2017 demandait aussi aux médecins de première ligne si leurs patients pouvaient actuellement accéder à divers services de santé numérique, par exemple s’ils pouvaient consulter leur dossier médical en ligne (visualisation électronique), prendre un rendez-vous en ligne (prise de rendez-vous électronique), ou encore renouveler une ordonnance en ligne (demande électronique de renouvellement d’ordonnance). Les réponses des médecins donnent à croire que l’accès des patients à ces services de santé numériques est faible. Selon l’Enquête, l’accès des citoyens à leur propre dossier et la capacité d’y ajouter des commentaires écrits ou de la documentation, ou encore d’y téléverser des données numériques à partir d’un appareil intelligent ou mobile connecté, sont les points qui gagneraient le plus à connaître une croissance.

Aider les médecins et amener les Canadiens à jouer un rôle plus actif dans la prise en charge de leur santé sont deux grandes priorités auxquelles s’attache Inforoute. Nous félicitons l’AMC de son leadership et entendons continuer de travailler avec elle et avec d’autres intervenants pour nous assurer de mettre pleinement à profit les avantages de la santé numérique pour les cliniciens, les patients et les membres de leur famille.

À propos d’Inforoute Santé du Canada

Inforoute contribue à améliorer la santé des Canadiens en travaillant avec ses partenaires afin d'accélérer le développement, l'adoption et l'utilisation efficace de la santé numérique. Par ses investissements, elle aide à améliorer l'accès aux soins, leur qualité et l'efficience des services de santé pour les patients et les cliniciens. Inforoute est une organisation indépendante, à but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral.

-30-

Karen Schmidt
Directrice, Communications générales/internes
Inforoute Santé du Canada
416.886.4967
Écrivez-nous

[1] Les répercussions d'un accès direct des patients aux résultats de leurs analyses de laboratoire – Rapport final

2 Projet de démonstration du dossier de santé personnel de la Nouvelle-Écosse — Rapport d'évaluation des avantages

3 Programme de DSE Epic : Rapport d’évaluation des avantages de la solution de santé grand public MyChart (Projet pilote)

4 Rapport d'évaluation des avantages du portail connect2care de Holland Bloorview

5 Rapport d’évaluation des avantages du portail-patient HealthCheck d’Ontario Shores

6 myCARE – Évaluation des avantages et rapport final

7 Adoption, utilisation et effets d’un système électronique de prise de rendez-vous médical : Résultats d’un projet vitrine au Québec

8 Les visites virtuelles en Colombie-Britannique : Analyse du sondage des patients et des entrevues réalisées auprès des médecins 2015

9 Health Quality Innovation Collaboration (HQIC): Évaluation des avantages de la solution de santé grand public miDASH