Conseils en cybersécurité pour les consultations virtuelles

Par Ann-Marie Westgate

Depuis le début de la pandémie, les Canadiens passent plus de temps en ligne. S’il est vrai qu’Internet nous aide à demeurer connectés les uns aux autres et à nos professionnels de la santé, il demeure important de nous assurer d’y naviguer en toute sécurité.

Dans un récent épisode de notre balado, je me suis jointe à Laura Payne (directrice de la Consultation, iSecurity) et à Mark Loffhagen (analyste principal de la Sécurité et de la Protection des renseignements personnels, Transform Shared Service Organization) pour parler des conseils que nous pourrions donner aux Canadiens afin qu’ils puissent protéger leurs consultations virtuelles. Voici quelques points saillants de notre conversation, que j’ai un peu remaniés pour en assurer la clarté et la concision.

Que devraient faire les Canadiens pour assurer la sécurité de leur information médicale?

Ann-Marie Westgate : À mon avis, il leur faut d’abord savoir comment fonctionne la plateforme qui leur est offerte pour la consultation virtuelle. Ils doivent se poser les questions suivantes : s’agit-il d’une consultation par vidéo? D’une consultation téléphonique? Dois-je créer un compte pour ouvrir une session? Si vous devez vous créer un compte, choisissez un mot de passe sûr, qui est assez long et facile à mémoriser pour vous, mais difficile à deviner pour quelqu’un d’autre.

Laura Payne : Je pense que vous devez aussi penser à l’aspect physique de votre consultation. Nous avons l’habitude de voir le médecin dans son cabinet, où nous pouvons avoir une discussion en privé. Mais si votre consultation n’a pas lieu au cabinet du médecin, c’est vous qui devrez créer ce lieu privé.

Mark Loffhagen : Si je pouvais choisir, j’utiliserais mon wifi à domicile ou, si je suis chez quelqu’un d’autre, sa connexion à Internet. Si vous utilisez de l’équipement d’une autre personne, je vous recommande de vous assurer que son système d’exploitation est doté des plus récentes mises à jour afin de dissiper tout doute quant à sa sécurité.

De quoi doivent tenir compte les membres de la famille ou les proches aidants qui accompagnent une personne à une consultation virtuelle?

LP : Ils doivent discuter pour voir à quel point ils peuvent participer à la consultation. Doivent-ils seulement préparer le matériel et quitter la pièce pour permettre à leur proche d’avoir sa consultation en privé?

Ne sous-estimez pas la confusion qui peut résulter de tout ça. Pensez à peut-être faire une « répétition » avant la consultation. Si vous savez quel mécanisme va être utilisé, vous pouvez vous exercer : presque toutes les plateformes ont des versions gratuites dont vous pouvez vous servir.

ML : Assurez-vous aussi que le médecin ou le professionnel a été avisé que deux personnes vont participer à la consultation virtuelle de façon à ne pas le prendre au dépourvu. La consultation virtuelle a aussi un autre avantage : vous pouvez utiliser en même temps deux technologies. Une personne peut faire la consultation par vidéo, et l’autre peut y assister au téléphone.

Où les Canadiens peuvent-ils se renseigner sur la façon de sécuriser leur information médicale?

AMW : Il existe une organisation qui se spécialise dans le partage avec la population des pratiques exemplaires associées à la cybersécurité. Elle s’appelle Pensez cybersécurité. Elle propose quantité de renseignements très utiles sur les façons de protéger son identité numérique et son équipement informatique.

LP : On retrouve aussi d’excellentes vidéos sur YouTube et des balados comme celui-ci. Souvent, les conférences dans le domaine des TI publient aussi leurs discussions. Si le sujet vous intéresse vraiment, il existe quantité de sources valables auxquelles vous pouvez puiser de l’information sans frais.

ML : Si vous souhaitez vous renseigner au sujet de la profession d’expert en sécurité proprement dite et explorer le sujet vraiment en profondeur, il existe à Toronto une conférence appelée SecTor. On y propose tout un éventail de ressources qui approfondissent essentiellement les aspects techniques de la question. Mais, je le répète, elle s’adresse aux spécialistes!

Vous cherchez d’autres conseils et discussions sur la cybersécurité? Assurez-vous d’écouter au complet notre conversation sur l’Info-Balado sur la santé numérique! Vous pouvez aussi apprendre à préparer vos consultations virtuelles et à protéger vos données médicales en suivant le Programme d'apprentissage en santé numérique.


Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.

À propos de l'auteur
Ann-Marie Westgate

Ann-Marie Westgate

Experte en cybersécurité, Ann-Marie Westgate possède une expérience approfondie de la protection des données et de la conformité, qu’elle met à contribution pour diriger l’orientation stratégique et l’administration opérationnelle du programme de sécurité de l’information d’Inforoute et faire profiter les partenaires de l’organisation et l’ensemble des communautés de la santé numérique de ses compétences. Lorsqu’elle n’est pas en train de faire la chasse aux cybermenaces, elle se consacre à sa passion pour l’observation des oiseaux.