Mots-clés :
  • Rapport annuel

Célébrons 20 ans de progrès

Par Michael Green

L’année 2021 marque le 20e anniversaire d’Inforoute, une importante étape pour notre organisation. Même si nous avons réalisé d’immenses progrès en santé numérique depuis 20 ans, il y a encore du travail à faire pour que les Canadiens puissent compter sur le réseau de la santé qu’ils désirent et qu’ils méritent. Nous sommes déterminés à poursuivre notre travail et à collaborer pour ce faire avec votre équipe et avec Santé Canada ainsi qu’avec les provinces et les territoires et tous les autres intervenants du réseau de la santé, dont les cliniciens et les patients.

Notre rapport annuel 2020-2021 décrit ces progrès en détail ainsi que nos réalisations au cours de la dernière année. En voici quelques points saillants :

Réaction rapide à la crise de la COVID-19

  • Peu après le début de la pandémie, nous avons mis sur pied un Fonds pour l’adoption rapide des soins virtuels et travaillé en collaboration avec Santé Canada ainsi qu’avec les provinces et territoires en vue d’approuver 17 projets dans quatre secteurs clés : les soins virtuels, les services électroniques en santé mentale, la télésurveillance des patients et l’accès aux résultats des tests de dépistage de la COVID-19. Tous les projets étaient en marche dans les 30 jours qui ont suivi leur approbation.
  • Au 31 mars 2021, ces projets d'investissement avaient donné lieu à plus de 5 millions d'utilisations de solutions de soins virtuels par 3,5 millions de Canadiens et plus de 91 000 professionnels de la santé.

Soins virtuels

  • Il est d’une importance critique de poursuivre l’expansion des soins virtuels : nous avons donc été heureux de recevoir un engagement de 50 millions de dollars dans le cadre d’une initiative du gouvernement fédéral visant à consacrer 240,5 millions de dollars au développement, au lancement et à l’expansion d’outils de soins virtuels et d’outils électroniques en santé mentale pour venir en aide aux Canadiens. Nous utilisons ce financement pour soutenir les ententes bilatérales du gouvernement fédéral et des provinces et territoires.
  • Selon nos estimations, les soins virtuels ont permis en 2020 aux Canadiens d’éviter des pertes 90 millions d’heures de déplacements et plus de 6,1 milliards de dollars en dépenses et ont contribué à réduire les émissions de CO2 de 286 000 tonnes métriques.

Services électroniques en santé mentale

  • Les soins et les ressources en santé mentale ont été très en demande durant la pandémie; c’est pourquoi nous sommes heureux d’appuyer l’expansion du service Navigapp de Terre-Neuve-et-Labrador à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick. Cet outil en ligne connecte les gens à de l’information et à des ressources en santé mentale et en toxicomanie; des milliers de personnes l’utilisent chaque mois dans chacune des trois provinces.
  • Nous avons également maintenu notre aide à la ligne de soutien téléphonique Crisis Text Line propulsée par Jeunesse, J'écoute ainsi qu’à un service additionnel au Québec appelé Tel-Jeunes, qui offrent aux jeunes des services de soutien en santé mentale. Plus de 228 000 conversations par textos avec des jeunes ont déjà été comptabilisées et ont permis l’an dernier de sauver en moyenne 5 vies par jour, et la demande en services de Tel-Jeunes a bondi de 30 % depuis le début de la pandémie.

PrescripTIon 

  • À la fin de l’exercice, 6 233 prescripteurs et 4 839 pharmacies s’étaient inscrits à ce service national d'ordonnances électroniques, ce qui représente une hausse de 164 % pour les prescripteurs et de 44 % pour les pharmacies.
  • Nous avons maintenant conclu des protocoles d'entente avec l’ensemble des 13 provinces et territoires, et PrescripTIon est maintenant en service dans cinq provinces.
  • Nous avons signé d’importantes ententes de partenariat avec Loblaw Inc./Shoppers Drug Mart, Rexall et Pharmacy Brands Canada, élargissant notre présence sur le marché à environ 60 % des pharmacies d’un océan à l’autre.
  • De plus, 17 fournisseurs de dossiers médicaux électroniques, représentant environ 95 % du marché des soins de première ligne, et huit fournisseurs de systèmes de gestion de pharmacie, comptant pour 85 % du marché des pharmacies de détail, ont conclu une entente pour proposer PrescripTIon.

Avantages de la santé numérique

  • Selon nos évaluations, depuis notre création en 2001, nos investissements dans les initiatives de santé numérique se sont traduits par des avantages aux Canadiens et au réseau de la santé du pays évalués à plus de 43 milliards de dollars. Pour la seule année qui vient de s’écouler, ils se sont chiffrés à 7,4 milliards de dollars.
  • Toutes ces réalisations représentent un excellent rendement sur les 2,45 milliards de dollars en financement total que Santé Canada a consentis à Inforoute.

Nous sommes déterminés à miser sur les progrès que nous avons réalisés depuis 20 ans et à poursuivre sur notre lancée du dernier exercice. Nous sommes également résolus à poursuivre l’expansion des soins virtuels et à en faire un pilier de la prestation des soins de santé au pays; il s’agit d’une option viable pour les citoyens comme pour les cliniciens qui réduit les coûts, est bénéfique pour notre environnement, améliore l’expérience vécue par les patients, facilite l’accès aux soins et est équitable pour tous les Canadiens, dont les populations autochtones et celles qui sont actuellement mal desservies par notre réseau de la santé.

Je vous invite à lire notre Rapport annuel 2020-2021; n’hésitez pas à me faire savoir ce que vous pensez de nos progrès et de notre orientation. Je serais ravi d'avoir vos commentaires.


Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.

À propos de l'auteur
Michael Green

Michael Green

Michael Green est un dirigeant chevronné de réputation mondiale. Fin stratège, doté d'une grande créativité, il a maintes fois fait la preuve de sa capacité à transformer les soins de santé grâce à la santé numérique. Il met un point d'honneur à tirer parti des meilleures recherches et innovations du monde entier en vue de faire progresser les initiatives de santé numérique, de favoriser la création d’emplois et de stimuler la croissance économique au Canada. Michael est président et chef de la direction d’Inforoute Santé du Canada depuis août 2014.