Partager :

Les médecins de famille canadiens donnent un meilleur accès aux soins, mais accusent un retard dans l’offre de services numériques

Le 30 janvier 2020 — Les résultats d’une enquête internationale sur les médecins de famille révèlent que les médecins canadiens pratiquent de plus en plus en cabinet de groupe et offrent à leurs patients des heures d’ouverture prolongées les soirs de semaine et la fin de semaine.

Le rapport Résultats du Canada : Enquête internationale de 2019 du Fonds du Commonwealth sur les politiques de santé auprès des médecins de soins primaires, publié par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), montre qu’en 2019, 57 % des médecins de famille ont ouvert leur cabinet les soirs de semaine et 50 %, durant la fin de semaine. Ces résultats se situent au-dessus de la moyenne des 11 pays sondés par le Fonds du Commonwealth (soirs de semaine : 44 %; fin de semaine : 36 %).

Les résultats de l’enquête indiquent également qu’au Canada, plus de médecins de famille travaillaient dans des cabinets de groupe en 2019 (65 %) qu’en 2015 (60 %). Ces cabinets sont plus susceptibles d’offrir des rendez-vous la fin de semaine, d’utiliser des dossiers médicaux électroniques (DME) et d’offrir aux patients la possibilité de prendre rendez-vous en ligne.

Les médecins de famille canadiens sont moins nombreux que la moyenne du Fonds du Commonwealth à permettre aux patients de communiquer par voie électronique : 23 % des médecins ont offert l’option de poser des questions médicales par courriel ou sur un site Web sécurisé et 10 %, de soumettre en ligne des demandes de renouvellement d’ordonnance. Ces taux sont parmi les plus bas de tous les pays sondés (moyennes du Fonds du Commonwealth : 65 % pour les questions par courriel ou sur un site Web; 52 % pour le renouvellement d’ordonnance).

« L’accès aux soins de santé primaires est la pierre angulaire d’un système de santé efficace. Les changements qui s’opèrent, comme l’augmentation du nombre de cabinets de groupe, devraient améliorer l’accès des Canadiens », explique Tracy Johnson, directrice de l’Analyse du système de santé et Questions émergentes à l’ICIS. « Les comparaisons internationales offrent une perspective importante ainsi qu’une occasion d’apprendre des politiques et des pratiques d’autres pays afin que nous puissions continuer à renforcer le système de soins de santé primaires au Canada. »

Les médecins canadiens rattrapent leurs collègues à l’international dans l’offre de services numériques

Nous continuons à faire des progrès étant donné qu’un plus grand nombre de médecins de famille canadiens utilisent les DME aujourd’hui (86 %) qu’en 2015 (73 %) et 2009 (37 %). Cependant, le Canada se situe en dessous de la moyenne du Fonds du Commonwealth de 93 %.

Une analyse additionnelle de l’Inforoute Santé du Canada  montre que les médecins de famille canadiens qui utilisent diverses fonctions des DME étaient généralement plus satisfaits de leur pratique de la médecine que leurs collègues non convertis au numérique (57 % contre 39 %). Ils étaient également plus susceptibles d’utiliser des outils numériques pour améliorer la qualité des soins offerts aux patients.

Bien que la majorité des Canadiens aient désormais accès à l’information sur les patients du système de santé au moyen des dossiers de santé électroniques (DSE) provinciaux ou territoriaux, la transmission directe d’information entre cliniciens demeure problématique. Par exemple, seuls 25 % des médecins de famille canadiens ont utilisé les DME pour transmettre à d’autres médecins des résumés cliniques et 33 %, des listes de médicaments (moyennes du Fonds du Commonwealth : 63 % et 62 %, respectivement).

« Le nombre de médecins de soins primaires canadiens qui ont adopté et utilisent les DME a augmenté de façon considérable au cours de la dernière décennie, réduisant ainsi l’écart avec nos collègues à l’étranger », explique Simon Hagens, directeur principal, Analytique du rendement, Inforoute Santé du Canada, l’organisme responsable de faire avancer la santé numérique au Canada. « Nous apprécions la perspective internationale que fournit l’enquête du Fonds du Commonwealth, et nous nous en servirons pour définir les pratiques exemplaires et orienter notre travail au Canada. »

À propos d’Inforoute Santé du Canada

Inforoute contribue à améliorer la santé des Canadiens en travaillant avec ses partenaires afin d'accélérer la création, l'adoption et l'utilisation efficace d’outils de santé numériques partout au pays. Par ses investissements, elle contribue à améliorer l'accès aux soins, leur qualité et l'efficience des services de santé pour les patients et les cliniciens. Inforoute est une organisation indépendante, à but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral. Visitez www.infoway-inforoute.ca/fr.

À propos du Fonds du Commonwealth

Établi aux États-Unis, le Fonds du Commonwealth est une fondation privée qui fait la promotion d’un système de santé très performant qui optimise l’accès, la qualité et l’efficacité, en particulier pour les populations les plus vulnérables de la société.

L’enquête de 2019 du Fonds du Commonwealth a sondé des médecins de soins primaires de 11 pays sur des sujets comme l’accès aux soins, la coordination des soins aux patients et l’utilisation des technologies de l’information. Plus de 2 500 médecins ont participé à l’enquête.

Au Canada, les fonds versés par l’ICIS, Inforoute Santé du Canada, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et Santé Ontario, Qualité (anciennement Qualité des services de santé Ontario) ont permis d’élargir l’échantillon de la population canadienne.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l’information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l’ICIS recueille, regroupe et diffuse de l’information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens.

L’information sur la santé est aujourd’hui l’un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d’existence, l’ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d’accessibilité et d’innovation afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de santé au Canada.

La vision de l’ICIS : De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé.

- 30 -

Questions des médias d'Inforoute

Karen Schmidt
Directrice, Communications générales/internes
Inforoute Santé du Canada
416.595.3167
Écrivez-nous

Inforoute Santé du Canada

Questions des médias de l’ICIS

Demandes des médias en français :
Alexandra Maheux
416.549.5317
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demandes des médias en anglais :
Kristen Cockburn
416.549.5264
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le premier épisode de notre nouvelle série de balados met en vedette le Dr Rashaad Bhyat d'Inforoute, qui explique… https://t.co/q431d7lvKw

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462