Partager :

Des cliniciens qui traitent des membres des communautés des Premières Nations résidant au Manitoba travaillent à l'échange de renseignements sur la santé de leurs patients avec d'autres prestateurs de soins de santé

Un accès facile aux renseignements importants sur les patients améliore l'expérience vécue par ceux-ci et favorise une plus grande efficience des soins.

3 juillet 2013 (Première Nation Sagkeeng, Man.) – Des cliniciens autorisés qui soignent des résidents de neuf communautés des Premières Nations du Manitoba peuvent maintenant utiliser l'électronique pour accéder aux renseignements médicaux de leurs patients grâce au dossier médical électronique communautaire (cEMR). C'est là une première étape vers l'échange des renseignements électroniques sur la santé, ont annoncé le grand chef de l'Assembly of Manitoba Chiefs (AMC), Derek Nepinak, et le président et chef de la direction d'Inforoute Santé du Canada (Inforoute), Richard Alvarez.

Le grand chef de l'AMC Derek Nepinak se réjouit de la réussite du projet et des partenariats fructueux qui en découlent. « Je tiens à féliciter tous ceux qui ont travaillé au succès de ce projet, qui a permis à plusieurs prestateurs de soins de santé de première ligne de nos communautés des Premières Nations d'améliorer la santé de nos citoyens grâce à des partenariats innovateurs. Ce projet a aussi permis aux Premières Nations de se concentrer sur la création et l'adoption de systèmes informatiques modernes visant à définir, recueillir, communiquer, administrer, diffuser et utiliser des données qui améliorent l'accessibilité et la qualité des soins de santé dans nos communautés. J'espère que la durabilité de ce projet continuera d'être une priorité pour le gouvernement du Canada. »

Le cEMR cherche à promouvoir l'interopérabilité avec la couche d'accès à l'information sur la santé (CAIS), qui permettra l'échange sécurisé de renseignements médicaux comme les dossiers des infirmières, les vaccins administrés, les allergies et le bilan pharmacologique entre neuf communautés des Premières Nations et les systèmes autorisés de dossiers médicaux électroniques. En accédant facilement aux renseignements vitaux au moment et à l'endroit de leur choix, les cliniciens autorisés pourront prendre rapidement des décisions plus éclairées, ce qui procurera des gains d'efficience et un accès plus rapide aux soins nécessaires.

« La collaboration des nombreux partenaires qui se sont unis pour amener la santé électronique aux neuf communautés des Premières Nations est au cœur de l'étape que nous célébrons aujourd'hui, mentionne pour sa part Richard Alvarez. Les cliniciens peuvent désormais accéder plus facilement aux renseignements dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées, ce qui améliorera l'expérience vécue par les patients. »

« Nous célébrons aujourd'hui la collaboration qui est à la source de ce passage du dossier papier au dossier électronique. Du point de vue des Premières Nations, le nouveau système constitue un pas en avant vers la création d'un meilleur système de gestion. Grâce à cet accomplissement, les prestateurs de soins de santé auront l'information dont ils ont besoin à l'endroit où les soins sont administrés, ce qui garantit la continuité du service. Il était grand temps qu'on y arrive, et nous nous réjouissons de cette nouvelle approche », déclare le chef Garrison Settee, de la Cross Lake Band of Indians (CLBOI).

Développé par les Premières Nations pour répondre aux besoins du First Nation Health Centre, le Mustimuhw cEMR vise à établir une compatibilité avec les systèmes cliniques de dossiers médicaux électroniques (DME) dans les communautés des Premières Nations afin que l'information soit échangée plus facilement entre les prestateurs de soins à l'intérieur et à l'extérieur de la réserve.

« La mise en service et l'utilisation du Mustimuhw a apporté un excellent outil de communication à notre communauté des Premières Nations. Nous avons divers programmes de services de santé qui profiteront d'une collaboration efficace et plus rapide au sujet des dossiers, dans le respect de la confidentialité. De nombreux processus administratifs s'en trouvent améliorés, et l'interaction qu'ils procurent pour le service à la clientèle en augmente l'efficacité. Le programme est efficient, efficace et très convivial », souligne la championne des systèmes de la CLBOI Marsha Ross.

Ce projet a eu pour résultat principal de permettre l'interopération d'un cEMR utilisé par un centre de santé situé dans la réserve avec un DME certifié par la province et utilisé par un médecin de première ligne, sur place ou à l'extérieur de la communauté. Au cours de la troisième phase du projet, qui commencera à l'automne 2013, on s'assurera que le Mustimuhw cEMR échange des renseignements, par exemple sur la vaccination, avec la station-pivot du Programme de cybersanté du Manitoba.

En collaboration avec le développeur d'application du cEMR et plusieurs organismes partenaires, l'entreprise Gordon Point Informatics a participé à son développement. Ensemble, ils ont dressé la liste des éléments requis pour assurer le partage nécessaire à la continuité des soins entre les multiples administrations (Premières Nations, ministères de la Santé provincial et fédéral, régies régionales de la santé, médecins du secteur privé, etc.) et déterminé la façon dont les systèmes interopérables pourraient profiter à tous, tout en respectant la confidentialité des Premières Nations et les principes de gouvernance (propriété, contrôle, accès et possession).

Les neuf établissements du Mustimuhw continuent de travailler à réaliser les grands objectifs des projets de l'AMC en ce sens :

  • améliorer la prestation des services de santé au moyen de la technologie;
  • réduire les temps d'attente et améliorer les soins de santé;
  • accroître les capacités technologiques et de communication au sein des communautés de Premières Nations du Manitoba, y compris la formation de Champions des systèmes qui contribueront au futur Centre d'excellence;
  • améliorer la qualité des soins.

« En définitive, il s'agit toujours d'assurer la prestation efficace des services dans nos communautés. Les partenaires du projet ont fourni une importante contribution à cet égard en permettant la mise en service d'un outil qui répond aux besoins uniques des prestateurs de services dans les communautés des Premières Nations. L'engagement des communautés qui ont collaboré à ce projet a été exceptionnel », mentionne Judith Gone, directrice exécutive du centre de santé Tswelthun des Cowichan Tribes of British Columbia.

Pour en savoir plus :

-30-


Pour en savoir plus, communiquez avec :

Assembly of Manitoba Chiefs

Sheila North-Wilson
Agente principale des communications
Assembly of Manitoba Chiefs
204-957-8450
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inforoute Santé du Canada

Karen Schmidt
Directrice, Communications
Inforoute Santé du Canada
416.595.3167
Écrivez-nous

Inforoute Santé du Canada

L’histoire de Jannica : La #santénumérique facilite grandement l’apprentissage et le développement de sa fille. Déc… https://t.co/2YueMi3z4q

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462