Partager :

Compléter le cercle de soins

Mis en ligne le 25 avril 2019 par le Dr Mohamed Alarakhia

Les médecins, les infirmières praticiennes, les pharmaciens et les autres cliniciens jouent tous un rôle important dans les soins apportés aux patients. Mais trop souvent dans le réseau de la santé actuel, ils agissent isolément les uns des autres. Même si nous sommes tous bien conscients de cette réalité, nous n’avons toujours pas trouvé de formule idéale pour décloisonner leur travail et offrir aux patients une continuité des soins.

Pour en faciliter l’intégration, on pourrait commencer par axer nos méthodes de travail sur les technologies numériques. À mon cabinet, nous avons commencé à offrir des outils, services et communications numériques comme la prise de rendez-vous électronique et les visites virtuelles. Nous avons ainsi pu améliorer nos interactions avec nos patients, ce qui a bonifié les effets de nos soins sur leur santé. La question qui se pose à présent est celle‑ci : quels autres outils pourraient nous permettre d’éliminer les barrières qui bloquent le cheminement dans le réseau de la santé et de compléter le cercle de soins?

Je suis parmi les premiers médecins à avoir adopté PrescripTIonMC, un service d’ordonnances électroniques conçu pour éliminer les ordonnances papier et permettre des communications sécurisées entre les prescripteurs et les pharmaciens. Depuis qu’on l’a adopté à mon cabinet, j’ai pu voir que les soins que je donne à mes patients, directement et indirectement, se sont beaucoup améliorés.

Tout d’abord, le service me permet d’exercer un suivi plus facile et plus efficace des ordonnances que je rédige. Nous savons qu’environ le tiers des ordonnances que nous rédigeons ne sont jamais exécutées, et que la moitié ne sont pas respectées comme elles le devraient. PrescripTIonMC me permet de suivre mes ordonnances et de repérer tout problème éventuel. Par exemple, l’une de mes patientes âgées qui commence à éprouver des problèmes de mémoire est venue me consulter à mon cabinet pour une infection. Le lendemain, quand j’ai ouvert mon dossier médical électronique, j’ai remarqué que l’ordonnance n’avait pas été exécutée, puisque je n’avais pas reçu de confirmation à ce sujet. La patiente n’était donc pas passée à la pharmacie pour y chercher son médicament. Voyant cela, j’ai fait un suivi auprès du pharmacien. Il a communiqué avec la patiente et a tout de suite vu qu’elle avait oublié de passer à la pharmacie. Il a donc fait le nécessaire pour livrer directement le médicament à la dame, ce qui a évité que ses problèmes de mémoire ne s’aggravent au point de nécessiter son hospitalisation. Cette capacité de voir si un patient est allé chercher son médicament permet de mieux dialoguer avec lui, ce qui peut nous donner une bonne idée de la façon dont il aimerait que son problème médical soit traité.

Ensuite, PrescripTIonMC possède un autre atout, puisqu’il permet une communication plus soutenue entre le prescripteur et le pharmacien. Plutôt que d’utiliser le télécopieur et le téléphone pour leur transmettre d’importants renseignements au sujet d’un patient, je communique avec les pharmaciens par voie électronique et répond rapidement à leurs questions. Dernièrement, j’ai utilisé le service pour transmettre une demande de renouvellement d’ordonnance pour un médicament qu’un autre professionnel de la santé avait prescrit à l’un de mes patients. J’ai immédiatement reçu une alerte pour me signaler que de la méthadone avait aussi été prescrite à mon patient par une clinique. PrescripTIonMC nous a ainsi permis de repérer cette dangereuse association de médicaments et d’éviter de tragiques conséquences pour le patient.

Même si tous les cliniciens n’adopteront pas les technologies au même rythme, il importe d’être ouvert aux améliorations que les solutions de santé numériques peuvent apporter à notre pratique et, plus important encore, aux soins que nous donnons. Grâce aux outils de santé numériques, nous pouvons compléter le cercle de soins et améliorer la communication entre les professionnels de la santé, les patients et la collectivité.

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


Mohamed AlarakhiaLe Dr Mohamed Alarakhia est médecin de famille au sein du GMF Centre for Family Medicine (CFFM). Il est également directeur général de l'eHealth Centre of Excellence (eCE) à Waterloo (Ontario) et dirigeant principal de l'information clinique du RLISS de Waterloo-Wellington. Son vif intérêt pour l'informatique de la santé a mené à la création en 2014 de l'eCE, centre voué à l'amélioration des soins aux patients grâce à un meilleur usage de la santé numérique. Par ailleurs, le Dr Alarakhia cumule les fonctions de professeur clinicien adjoint à l'Université McMaster et de professeur auxiliaire à l'Université de Waterloo.

Faites connaissance avec Colin, conseiller en TI sur la santé et fondateur de #HCLDR, une communauté Twitter qui ch… https://t.co/OQ3lPFU8Jq

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462