Partager :

Place aux soins de l’avenir!

Publié le 3 novembre 2020 par Dr Daniel Kraft

En raison de la COVID-19, les soins de santé ont changé du jour au lendemain. Les vieilles méthodes et les anciens modèles d’affaires ont été abandonnés, et toutes nos idées préconçues ont été remises en question. Même si personne n’aurait jamais souhaité une crise de santé publique d’une telle ampleur, il est indéniable que la COVID-19 a fait avancer les innovations en santé de quelques années en quelques mois à peine, qu’il s’agisse de l’accélération de l’utilisation des soins virtuels ou de l’adoption de nouvelles méthodes diagnostiques au point de services. S’il y a une chose positive à retirer de cette crise, c’est qu’elle nous a incités – et même obligés – à travailler tous ensemble pour faire place aux soins de l’avenir.

Quand j’ai fait mon stage dans un hôpital universitaire de réputation mondiale, mes outils de travail comprenaient des formulaires papier et des télécopieurs. Lors d’une visite au même hôpital des années plus tard, j’ai vu qu’on utilisait les mêmes technologies et les mêmes méthodes, comme si le temps s’était arrêté dans cet établissement.  

Mais l’avenir des soins ne se limite pas aux quatre murs d’un hôpital ou d’une clinique, nous passons de plus en plus de la maison de soins aux soins à la maison. À l’heure actuelle, le modèle hospitalier est axé sur les soins des malades, plutôt que sur les véritables soins de santé. Les données que nous en tirons sont intermittentes et épisodiques; nous avons tendance à attendre que les patients franchissent les portes lorsqu’ils sont déjà malades. Le réseau de la santé de l’avenir prendra les devants au lieu de réagir; notre relation avec lui sera constante, plutôt qu’épisodique, et de plus en plus personnalisée et participative. Nous pourrons alors tous contribuer à améliorer les soins à toutes les étapes.

Évidemment, cette approche exige quantité de données. Le tsunami de technologies prêt-à-porter (appareils intelligents portables, implantables ou sous-vestimentaires) et l’Internet des objets médicaux ouvrent l’accès à une information médicale personnalisée, mais trop souvent compartimentée. Il en résulte un nombre en croissance exponentielle d’ensembles de données qui demeurent isolés les uns des autres. Pour que ces données puissent se transformer en savoir – et puissent servir – il faut mieux connecter ces sources disparates entre elles, en mettant à profit l’intelligence artificielle pour les intégrer et en faire la synthèse, bref, transformer des mégadonnées en concepts personnalisés et applicables.

La médecine de précision est axée sur la personne, ses données, ses biomarqueurs, ses habitudes de tous les jours. On est loin d’une solution toute faite. Ce principe s’observe aussi dans d’autres technologies grand public. Si les plateformes de diffusion en continu peuvent vous faire des suggestions à partir de vos habitudes d’écoute et de vos intérêts, qu’est-ce qui empêche les technologies de la santé de vous offrir un service personnalisé du même genre?

En permettant au patient d’avoir accès à son information médicale, nous lui donnons les moyens d’agir sur sa santé, de comprendre les données qui le concernent et de collaborer avec les membres de son cercle de soins, en véritable partenaire. Comme nous le savons, lorsqu’un patient comprend ce qui lui arrive, il est plus motivé à s’occuper de sa santé. Des soins précis et prédictifs, adaptés à chaque personne, ne feront pas qu’ajouter des années à notre vie : ils ajouteront aussi de la vie à nos années.

La pandémie nous a appris à la dure ce qu’est une croissance exponentielle. Si une telle croissance n’est assurément pas souhaitable sur le plan épidémiologique, elle peut ouvrir la voie à des innovations sans précédent sur le plan technologique. La collaboration entre les industries et les disciplines ne fera qu’alimenter cette évolution; la COVID-19 nous a révélé à quel point il nous est possible d’agir tous ensemble pour provoquer des changements substantiels. Lorsqu’il s’agit de soins de santé, nous pouvons non seulement prédire l’avenir, mais aussi bâtir un avenir meilleur pour nous tous.  

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


author daniel kraftDaniel Kraft, MD Médecin-chercheur diplômé des universités Stanford et Harvard, Daniel Kraft est un inventeur, un entrepreneur et un innovateur actuellement président du groupe de travail de la XPRIZE Pandemic Alliance. Fort de plus de 25 ans d’expérience en pratique clinique, en recherche biomédicale et en innovation en santé, le Dr Kraft est titulaire de la chaire en médecine de la Singularity University depuis sa création; il est également fondateur et président du programme de médecine exponentielle, qui explore les technologies convergentes qui connaissent un essor rapide et en examine le potentiel pour la biomédecine et les soins de santé. Après avoir obtenu des diplômes de premier cycle à l’Université Brown et à la faculté de médecine de l’Université Stanford et avoir fait une résidence Harvard au Massachusetts General Hospital et au Boston Children's Hospital, il a obtenu des bourses de recherche en hématologie, en oncologie et en transplantation de moelle osseuse de l’Université Stanford.

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462