Partager :

Un patient‑conseiller l’atteste : les outils de santé numériques aident les Canadiens à devenir des partenaires de leurs soins

Publié le 17 octobre par Garry Laxdal

En 2015, j’ai reçu un diagnostic de cancer rectal, et j’ai immédiatement entrepris une radiothérapie et une chimiothérapie, qui ont été suivies d’une intervention chirurgicale majeure (une résection abdominopérinéale, pour être précis). Quatre autres mois de chimiothérapie ont suivi. Avant de tomber malade, j’étais propriétaire d’une entreprise de technologie; j’étais aussi très actif, je jouais au golf en moyenne 100 fois par année et j’étais un chasseur invétéré. La bonne nouvelle, c’est que ça fait maintenant deux ans que j’ai été opéré, et tous les tests et examens que j’ai passés depuis ont été négatifs; de plus, le pronostic est excellent. Bon, je suis un peu déçu de n’avoir pu jouer au golf que 97 fois cette année, mais je me prépare en grand pour la saison de la chasse.

Blague à part, le personnel des Services de santé de l’Alberta (SSA) m’a donné des soins exceptionnels, avec compassion et en préservant ma dignité. En plus des soins requis par mon opération, on m’a inscrit au protocole d’amélioration de la récupération après une opération ERAS (Enhanced Recovery After Surgery). Grâce à ses outils en ligne, j’ai pu mieux me préparer à l’opération. Je pensais alors – et je le crois toujours – que plus une personne est en forme avant l’intervention, plus elle récupérera rapidement. Dans mon cas, ça s’est révélé tout à fait exact!

Depuis, je suis devenu patient‑conseiller aux SSA et au réseau de stratégie clinique en chirurgie (Surgery Strategic Clinical Network), et je co‑préside le Groupe de référence sur l’engagement des patients. J’ai aussi la grande chance d’être patient‑conseiller auprès d’Inforoute Santé du Canada, travaillant en étroite collaboration avec son équipe pour promouvoir la santé numérique. Je crois sincèrement qu’il faut parler au nom des patients, et tout spécialement dans le cas des hommes, qui n’aiment pas trop parler de leur cancer et qui, souvent, n’ont personne à qui faire part de leurs expériences. Souvent, ils ne savent pas trop comment s’orienter dans notre très complexe réseau de la santé. Comme j’ai déjà été propriétaire d’une entreprise de haute technologie, je sais très bien à quel point les outils numériques vont nous aider à améliorer notre santé en faisant de nous des partenaires des professionnels de la santé. Trop souvent, on ne nous parle que des côtés négatifs de notre réseau de la santé; pourtant, il y a bien plus d’exemples de ses grandes réussites, dont il faut parler davantage. Ce que j’ai vécu le confirme.

Travailler de près avec Inforoute Santé du Canada pour préparer la Conférence du Partenariat a été une expérience fantastique. Inforoute a véritablement l’engagement du patient à cœur et en tient compte dans toutes ses activités de sensibilisation et de soutien à la santé numérique. Ensemble, avec les autres patients‑conseillers et les gens d’Inforoute, nous avons mis l’engagement du patient à l’avant-plan de la Conférence. En travaillant main dans la main à appliquer la stratégie établie, nous pouvons améliorer le processus de soins pour tous les Canadiens qui utilisent des outils de santé numériques.

Le rôle que je jouerai à la conférence est double. Dans la première séance sur le leadership, intitulée Digital Health Landscape: Change Agent Perspectives (L’univers de la santé numérique : le rôle des agents du changement), j’agis à titre de patient-modérateur. Ce sera assurément une discussion très animée, à laquelle participeront une médecin, une administratrice de soins infirmiers et un propriétaire de pharmacie réputé. Il y aura des échanges révélateurs sur le rôle de plus en plus important de la santé numérique dans notre société. Mon deuxième rôle, celui de patient‑conseiller que j’occupe auprès d’Inforoute, m’a amené à participer à la stratégie, à la conception et au choix du contenu de la conférence. Nous avons aussi collaboré pour créer des bourses d’études grâce auxquelles des patients, des proches aidants et des membres des familles des patients pourront assister à la conférence.

Je suis emballé de participer à la conférence et je me réjouis à l’idée d’y rencontrer des gens et d’échanger avec eux sur les bienfaits que peuvent procurer à notre réseau de la santé la promotion et l’utilisation des solutions et outils de santé numériques. N’hésitez pas à venir me rencontrer à la conférence, ça me ferait vraiment plaisir d’en discuter avec vous.

Inscrivez-vous aujourd’hui à la Conférence du Partenariat d’Inforoute

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


Garry LaxdalGarry Laxdal, patient-conseiller

Garry Laxdal a combattu avec succès un cancer rectal il y a deux ans. Depuis, il a adopté très activement un rôle de défense des intérêts des patients. Il est membre du comité consultatif des patients pour la Conférence du Partenariat d’Inforoute 2017. De plus, il est actuellement patient-conseiller auprès du Réseau clinique stratégique en chirurgie et coprésident du Groupe de référence de l’engagement des patients, deux entités qui relèvent des Services de santé de l'Alberta.

Revivez les meilleurs moments de la Conférence du Partenariat 2019 — regardez les vidéos des séances!… https://t.co/VY70lGYT2X

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462