C’est la Semaine de la santé numérique! Joignez-vous aux célébrations. En savoir plus >

Partager :

Mettre à profit les utilisations spécialisées du DME au Canada

Publié le 10 septembre 2019 par Bobby Gheorghiu et Chad Leaver

Dans notre article précédent, nous avons souligné une des plus intéressantes réflexions tirées du Sondage des médecins canadiens 2018, selon laquelle 92 % des médecins de famille qui utilisent de six à neuf fonctionnalités de leur DME déclarent que celui-ci leur permet d’offrir « des soins plus efficients ». On présume généralement que les médecins vont intégrer les fonctionnalités spécialisées de leur DME à leurs activités de soins à mesure qu’augmentent leurs années d’utilisation du DME. Outre l’amélioration de l’efficience de leur pratique, l’étude souligne la valeur, pour le clinicien, le patient et le réseau de la santé, de l’utilisation des multiples fonctionnalités du DME pour les soins donnés aux patients, ce qui en ferait un véritable catalyseur susceptible d’améliorer de façon marquée les résultats des soins.

Pouvons-nous cependant présumer que les médecins de première ligne, forts de l’expérience qu’ils acquièrent graduellement en se servant de leur DME, multiplieront les fonctionnalités qu’ils utilisent? Notre sondage dénote qu’au cours de leur première année d’utilisation de cet outil, la plupart (58 %) des médecins ne se servent que d’une ou deux fonctions de base (l’entrée/la consultation de notes et la rédaction d’ordonnances). Globalement, qu’ils se servent de leur DME depuis longtemps ou non, les médecins de première ligne finissent par n’utiliser que de trois à cinq de ses fonctionnalités (parfois moins) une fois passé le cap des deux ans d’utilisation.

Nos constatations donnent donc à penser que le lien entre la durée d’utilisation du DME et l’intégration de ses fonctions spécialisées est plutôt ténu. En effet, même si les médecins utilisent leur DME depuis des années, il peut être difficile pour eux de concrétiser les avantages découlant d’une utilisation optimale (six fonctionnalités ou plus) et d’en faire profiter leurs patients et le réseau de la santé, à moins que l’industrie, des groupes de médecins et des associations de soins primaires mettent en place des stratégies visant à sensibiliser les nouveaux médecins à l’importance d’intégrer un large éventail de ces fonctionnalités à leur pratique médicale et à les soutenir dans leurs démarches. Et en faisant en sorte que les fonctionnalités qui s’ajoutent procurent des avantages clairs et importants qui en justifient l’intégration à la pratique professionnelle, on pourra démontrer toute la valeur des utilisations spécialisées du DME.

Le Guide Conseil pratique : Utilisation avancée et éclairée des DME 2018 publié par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et Inforoute Santé du Canada est une ressource stratégique capitale pour l’avancement des utilisations spécialisées du DME au pays.

Le lancement de PrescripTIonMD, le service d’ordonnance électronique du Canada, illustre aussi comment une nouvelle fonctionnalité de DME peut être déployée pour en favoriser une utilisation optimale et améliorer la valeur qu’en retirent les cabinets de soins primaires, les pharmacies communautaires et les patients, sans que le travail du clinicien soit perturbé. En effet, PrescripTIonMD permet aux médecins d’utiliser leur DME pour transmettre une ordonnance directement au système de gestion de la pharmacie du patient; ils n’ont donc plus à l’imprimer ni à la télécopier, ce qui élimine une source potentielle d’erreurs de médicament. De leur côté, les pharmaciens peuvent utiliser le service pour envoyer directement dans le DME du médecin des messages ou des questions au sujet des ordonnances; les médecins et les pharmaciens n’ont donc plus à jouer au chat et à la souris pour se joindre, ce qui procure des gains d’efficience et favorise la continuité des soins.

Visitez PrescripTIonCan.ca pour en savoir plus; vous pouvez aussi consulter le Guide et d’autres ressources sur l’optimisation du DME sur notre site Web pour faire progresser votre périple vers une utilisation optimale de votre DME.

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


Bobby GheorghiuBobby Gheorghiu

Bobby est gestionnaire, Tendances et Rendement, chez Inforoute Santé du Canada, où il collabore avec différents partenaires pour mesurer l'adoption de la santé numérique et démontrer les avantages des investissements dans ce domaine. Il est titulaire d'une M.Sc.S. en politique, gestion et évaluation de la santé de l'Université de Toronto.

author cleaverChad Leaver

Chad dirige les activités nationales de recherche, d'évaluation et de communication d'Inforoute qui sont liées aux portefeuilles d'investissement des Services d'évaluation ainsi que Santé grand public et Innovation.

Simon Eccles ( @NHSCCIO ) prononce notre discours de clôture du jour 1 de la Conférence. Il aborde les principaux e… https://t.co/1DY7qcctDO

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462