Partager :

L'adoption du DME au Canada est en hausse

Publié le 3 novembre 2017 par Chad Leaver

Il y a six ans, quand j'ai commencé à travailler pour Inforoute, le taux d'adoption du dossier médical électronique (DME) dans les cabinets de soins primaires au Canada était de 56 %. Dans les deux années qui ont suivi, grâce à des partenariats et à des initiatives concertées, nous avons réussi à constituer un corpus (toujours grandissant) de données probantes qui confirment la valeur de l’usage du DME dans le milieu des soins primaires et avons fait paraître en 2013 une étude nationale qui estime à 1,3 milliard de dollars la valeur des nouveaux avantages découlant de l'utilisation de cet outil dans les cabinets de médecins.

Or, l'Enquête auprès de l’effectif médical 2017 de l'Association médicale canadienne (AMC) montre que l'utilisation du DME chez les médecins de première ligne est passée à 85 %. Ces chiffres témoignent de leur volonté de faire progresser l'usage du DME et de moderniser leur pratique afin d'améliorer les soins donnés aux patients et l'efficience de leurs tâches.

Le 31 août dernier, l'AMC a publié les résultats de son enquête auprès de l’effectif médical 2017, qui dresse un portrait de la situation des médecins au Canada en abordant tous les aspects de leur profession, depuis les heures de travail jusqu’à l’utilisation de la technologie, en passant par la formation et la satisfaction professionnelles. L'AMC a invité plus de 59 320 médecins de première ligne et spécialistes à répondre au questionnaire d'enquête, ce que 7 184 d'entre eux ont fait (taux de participation de 12 %). Il ressort de l'Enquête que la plupart des provinces ont observé une hausse de l’adoption du DME dans le secteur des soins primaires depuis 2014, et c’est au Québec qu’elle a été la plus marquée, le taux d'adoption se situant actuellement à 78 % dans cette province. L’Alberta continue de dominer au pays avec un taux d’adoption de 91 % chez les médecins de famille.

Inforoute a trouvé les résultats concernant la santé numérique particulièrement intéressants. L'échange d'information entre les milieux de soins est un aspect qui a retenu son attention. En effet, au Canada, 64 % des médecins de première ligne déclarent utiliser des rapports de congé d’hôpital qui leur ont été transmis par voie électronique, ce qui facilite la continuité des soins. Cependant, les résultats au sujet de l'accès des citoyens à leurs renseignements médicaux et de l'offre de services électroniques grand public dans le milieu des soins primaires montrent que bien des améliorations peuvent encore être apportées à ces égards. Entre autres services grand public, mentionnons :

  • la possibilité pour les patients de consulter leur dossier médical en ligne (au moyen d'un visualiseur électronique) et la prise de rendez-vous électronique;
  • l'accès des citoyens à leur dossier et la capacité d’y ajouter des commentaires écrits ou de la documentation, ou encore d’y téléverser des données numériques à partir d’un appareil intelligent connecté ou d'une application mobile (actuellement, on estime à 2 % la proportion de patients qui ont accès à ce type de service).

Avec 6 %, c’est la Nouvelle-Écosse qui enregistre la plus grande utilisation de dossiers de santé électroniques contrôlés par les patients.

La hausse de l'adoption du DME dans les cabinets de soins primaires au Canada mérite amplement d'être célébrée. En même temps, il y a tout à fait lieu d'accroître l'accès des citoyens à leurs dossiers médicaux, d'élargir l'offre de services électroniques et d'améliorer les facteurs liés à la qualité, tant à l'échelon des patients que dans l'ensemble du réseau de la santé. En poursuivant le dialogue et en restant à l’affût de nos avancées vers une plus grande adoption du DME, nous pourrons continuer d'améliorer la qualité des soins et d’assurer la pérennité du réseau, pour le bien de tous les Canadiens.

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


author cleaverChad Leaver

Chad dirige les activités nationales de recherche, d'évaluation et de communication d'Inforoute qui sont liées aux portefeuilles d'investissement des Services d'évaluation ainsi que Santé grand public et Innovation.

Mots-clés :
DME Chad Leaver

« Il y a des avantages à faire participer les patients à leurs soins, et il nous faut les bons outils si nous voulo… https://t.co/a3jCTwvM4W

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462