Partager :

Blogue : Inforoute en direct

L'interopérabilité des données sur la santé : au-delà des soins de première ligne...

Publié le 5 août 2015 par Finnie Flores

La capacité d'accéder, au point de service, aux données sur la santé provenant de multiples sources est l’une des principales raisons pour lesquelles l'interopérabilité est une nécessité. Par ailleurs, les données sur la santé ont une utilité importante, celle de nous fournir un portrait du réseau de la santé dans son ensemble, ce qu’on désigne souvent par « utilisation secondaire » ou « utilisation des données du réseau de la santé » (UDRS).Dans un cas semblable, les données au point de service, après avoir été anonymisées et regroupées, servent à apporter des améliorations au réseau de la santé, permettant, entre autres, d'orienter la gestion des programmes cliniques, du réseau de la santé, de la santé des populations et de la santé publique, ainsi que de la recherche.

L'utilisation des données sur la santé à de telles fins conduit à une amélioration des soins et du sort des patients, de même qu'à une meilleure affectation des ressources dont dispose le réseau[i]. Malheureusement, la question de l'UDRS est souvent tenue à l'écart des discussions sur l'interopérabilité, et par conséquent, n'est pas prise en compte dans la conception des systèmes mis en place au point de service. Plusieurs raisons expliquent cet état de fait, mais il en résulte que les besoins en matière d'UDRS sont complètement exclus de la portée des projets d'implantation de DSE/DME. Or, le fait d'omettre dès le départ, de façon volontaire ou non, l'utilisation secondaire des données dans la mise en œuvre des systèmes au point de service occasionne des coûts importants et diminue le rendement des investissements. Dans le rapport qu'il vient de publier, le Groupe consultatif sur l'innovation des soins de santé déplore cette situation :

[Traduction libre]

Le manque d'harmonisation des données provenant des systèmes de DSE, de même que l'absence de normes relatives aux données et d'éléments communs entre les systèmes de DSE, limitent l'élaboration et l'analyse d'ensembles de données pouvant être utilisés pour la recherche, l'évaluation, l'analyse prédictive des risques, la prise de décisions en temps réel et l'amélioration de la qualité[ii].

Grâce à des normes de contenu appropriées qui assurent une interopérabilité sémantique entre les systèmes, il est possible de recueillir les données en une seule fois au point de service et de réutiliser celles-ci pour instaurer une culture d'apprentissage au sein du réseau de la santé. Par exemple, la Conférence des sous-ministres de la Santé a récemment décidé d'adopter d'ici 2017 un ensemble minimal commun de données pour les DME. Cette norme améliorera la convivialité des données normalisées au point de service et facilitera l'utilisation des données du réseau de la santé[iii]. Le document qui expose la vision relative à l'utilisation des données du réseau de la santé au Canada, publié par l'Institut canadien d'information sur la santé en collaboration avec Inforoute Santé du Canada[iv], décrit comment ce principe peut s’appliquer à tous les secteurs de la santé. Ce document présente les pièces maîtresses et les catalyseurs qui sous-tendent la vision, tels que la gouvernance, les politiques et les technologies adéquates pour la collecte unique et la réutilisation des données pour soutenir le réseau de la santé. Ce principe exige toutefois que les données soient recueillies au point de service selon un processus normalisé, qu'elles soient rendues accessibles, qu'elles soient analysées et converties en renseignements et connaissances exploitables, et qu'elles servent à la prise de décisions.

La mise à niveau de systèmes déjà installés pour permettre l'utilisation des données du réseau de la santé est une opération coûteuse, voire une occasion manquée. En revanche, si les fonctionnalités nécessaires à ce type d'utilisation sont incluses dès le départ, on allège le fardeau que représentent la collecte et le nettoyage des données, et l'information et les connaissances utiles deviennent aisément accessibles et exploitables, que ce soit pour une utilisation au point de service ou pour soutenir les activités du réseau de la santé.

[i] Une meilleure information pour une meilleure santé : vision de l’utilisation des données pour les besoins du système de santé au Canada https://www.cihi.ca/CIHI-ext-portal/pdf/internet/hsu_vision_report_fr

[ii] Libre cours à l'innovation : Soins de santé excellents pour le Canada. Rapport final du Groupe consultatif sur l'innovation des soins de santé (voir la page 85) http://canadiensensante.gc.ca/publications/health-system-systeme-sante/report-healthcare-innovation-rapport-soins/alt/report-healthcare-innovation-rapport-soins-fra.pdf

[iii] Citons comme autre exemple l'utilisation des instruments d'évaluation interRAI pour les soins de première ligne et l'utilisation des données sud réseau de la santé; voir à ce sujet le document Du clinicien au cabinet : l’utilisation de l’information sur la santé tout au long du continuum https://www.cihi.ca/CIHI-ext-portal/pdf/internet/hsu_clinic_cab_pdf_fr

[iv] Voir i plus haut.

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


fflores 100Finnie Flores

Finnie Flores est un professionnel de l'informatique de la santé qui compte plus de 15 ans d'expérience. Au cours des dix dernières années, il a collaboré étroitement à l'élaboration et à la mise en œuvre des normes en informatique de la santé. Jusqu’à ce jour, il a évolué autant dans le secteur public (à l'échelle provinciale et nationale) que dans le privé (où il a travaillé pour des fournisseurs de système d'information clinique). Responsable du programme Architecture et normes à l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), il codirige également la Communauté sur la coordination des soins. M. Flores est titulaire d'une maîtrise en santé publique et éducation.

Mots-clés :
Finnie Flores

Si vous souhaitez présenter un exposé à la Conférence #FHIR North 2019 en octobre, soumettez sans tarder votre dema… https://t.co/k72D0EmieJ

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462